cours d'informatique: definition et histoire de l'informatique
BIENVENUE SUR LE SITE DE LA TECHNOLOGIE.
Accueil                                  Livre d'or                                  Nous contacter                                             forum

Ce site est destiné à tous les technologues, les étudiants scientifiques, les élèves scientifique et toute personne qui s'interesse de la nouvelle technologie.

  Tous ce que j'ai essayé de faire, c’est de vous donner les cours nécessaires dans le domaine de la technologie : électronique, informatique et télécommunication .

   Tous mes cours sont gratuits alors il faut bien accepter et profiter cette offre si délicieuse.

Vous avez une question ? Posez la une question

Les réponses sont généralement disponibles en quelques minutes

les cours
électronique
analogique
numerique
de puissance

realisation des circuits électronique

informatique
programmation
microprocesseur
réseaux


télécommunications
téléinformatique
réseaux telecoms

système de télécommunication
^

l'informatique


l'informatique est le traitement automatisé des informations.quand vous entendez le mot informatique, il faut directement penser à l'ordinateur.
     Bah! C'est quoi un ordinateur?
  ah! un ordinateur est un dispositif électronique programmable de traitement de l'information.


regardez ce schema, il s'agit juste d'un ordinateur (portable).


PC

En faite il existe trois types d'ordinateurs:
  • microordinateurs
  • miniordinateurs 
  • gros-ordinateurs
   mais si tu demande à un électronicien :"combien y a t-il des types d'ordinateurs?".
eh bien! il te dira qu'il existe deux types d'ordinateurs :
  • ordinateurs analogiques
  • ordinateurs numeriques



Ordinateurs analogiques


     Un ordinateur analogique est un dispositif électronique ou hydraulique conçu pour gérer des données qui s'expriment au moyen de grandeurs physiques (par exemple, des intensités, des tensions ou des pressions hydrauliques). Le système de calcul analogique le plus simple est la règle à calcul, qui utilise des échelles spécialement calibrées pour faciliter les multiplications, les divisions et autres fonctions. Dans un ordinateur analogique typique, les entrées sont converties en tensions, qui peuvent être alors additionnées ou multipliées en utilisant des éléments de circuits appropriés. Les réponses sont générées en continu en vue d'un affichage ou d'une conversion en un autre format.
   
   Les premiers ordinateurs analogiques sont fabriqués au début du XXe siècle. Ils effectuent leurs calculs grâce à un système d'axes et d'engrenages. Ce type de machine permet de fournir des approximations numériques d'équations difficiles à résoudre autrement. Pendant les deux guerres mondiales, des systèmes analogiques mécaniques, puis électriques, sont notamment utilisés comme pointeurs de torpille dans les sous-marins et comme contrôleurs de visée dans les bombardiers.




    ordinateur numerique:
      Un ordinateur numérique traite l'information sous forme codée : il convertit les données décimales en données binaires grâce à une série de commutateurs appelés aussi bascules, qui peuvent prendre seulement deux positions correspondant au 0 et au 1. Les opérations arithmétiques élémentaires s'effectuent au moyen de circuits logiques. La vitesse d'un ordinateur numérique se mesure en mégahertz (MHz), c'est-à-dire en millions de cycles par seconde. Un ordinateur dont la vitesse est de 10 MHz est donc capable d'exécuter au moins 10 millions d'opérations par seconde. Les micro-ordinateurs de bureau peuvent effectuer plusieurs dizaines de millions d'opérations par seconde, tandis que les supercalculateurs, utilisés notamment en météorologie, ont des vitesses pouvant atteindre plusieurs milliards de mégahertz.

  La vitesse et la puissance de calcul des ordinateurs numériques sont encore accrues par le nombre d'opérations effectuées durant chaque cycle. Si un ordinateur ne gère qu'une seule bascule à la fois, il ne reconnaît que deux commandes (ON = activé et OFF = désactivé). En revanche, s'il contrôle différents jeux de bascules regroupées en registres, l'ordinateur augmente alors le nombre d'opérations qu'il peut effectuer durant chaque cycle. Par exemple, un ordinateur qui contrôle simultanément deux commutateurs peut exécuter jusqu'à quatre commandes pendant chaque cycle. En effet, un registre de deux bascules peut présenter quatre configurations : OFF-OFF, OFF-ON, ON-OFF, ou ON-ON.

  Les tous premiers calculateurs, ancêtres de l'ordinateur numérique, sont imaginés et réalisés au XVIIe siècle, en particulier par Wilhelm Schickard, Blaise Pascal et Leibniz. La machine de Pascal comporte une série de roues à dix crans, chaque cran représentant un chiffre de 0 à 9. Les additions et les soustractions s'effectuent en tournant les roues dentées d'un certain nombre de crans. Leibniz améliore par la suite cette machine en rajoutant un chariot mobile et une manivelle permettant d’accélérer et d’automatiser l’exécution des additions et des soustractions répétitives exigées par les multiplications et les divisions.

    Au début du XIXe siècle, Joseph-Marie Jacquard conçoit un métier à tisser automatique en utilisant de fines plaques en bois perforées qui contrôlent le tissage de motifs compliqués. Puis, dans les années 1880, le statisticien américain Hermann Hollerith a l'idée d'utiliser des cartes perforées, similaires à celles de Jacquard, pour traiter des données. En utilisant un système où les cartes perforées passent sur des contacts électriques, il parvient à compiler des informations statistiques pour le recensement de la population des États-Unis en 1890. En 1896, il fonde la Tabulating Machine Corporation, qui deviendra, par la suite, la société IBM.

Il y a actuellement 1 visiteurs connectés sur le site de la technologie !





|Copyright © Samomoi Technos | Chartes du site | Facebook|    Twitter