Problème de sécurité : la reconnaissance faciale fait grise mine…



On savait que les premières méthodes il y a quelques années se prenaient les pieds dans le tapis puisqu’il suffisait d’une photo pour les gruger. Avec les algorithmes de véritable reconnaissance faciale calculés à partir de données biométriques (et pas en se souvenant bêtement d’une image), ces problèmes devaient être révolus, mais il n’en est rien → Lire la suite