Comment Socrate percevait la mort ?



J’aime souvent me reporter aux penseurs de l’Antiquité, tout simplement parce que leur pensée n’est pas censée être “orientée” par nos religions et nos habitudes de vie modernes. Leur discours fait du bien parce qu’il paraît plus pur, plus naïf mais aussi plus sincère.

Lorqu’on s’intéresse au problème de la mort, par exemple, on se rend compte que les religions ne sont pas les seules pensées à avoir cherché à en parler et à en combattre notre peur innée → Lire la suite